Les U15 coincent à Clessé : défaite 5-1

Nos jeunes clunisois enchaînaient ce samedi leur 3ème match à l’extérieur en 7 jours. Après avoir rencontré le leader du classement samedi dernier (victoire 3-1), le second mercredi soir (match nul 1-1), ils affrontaient le 3ème du classement à Clessé : copieux programme ! Est-ce la répétition des matchs qui commençait à peser dans les jambes, toujours est-il qu’ils ont produit un début de match complètement amorphe et le temps qu’ils reprennent leurs esprits, ils étaient déjà menés 4 à 0 à la vingtième minute de jeu.

De plus, tous nos joueurs accusaient quelques centimètres de handicap face à leurs adversaires respectifs, le summum étant atteint par notre courageux Arnaud (notre photo) ; l’examen de la feuille de match révélait effectivement que l’équipe de Clessé était constituée de 11 joueurs U15 et 3 joueurs U14 alors que nos clunisois ne comptent dans leurs rangs que 3 joueurs U15 et même un joueur U13 pour compléter l’effectif. Heureusement, l’hémorragie est stoppée et une frappe d’Anthony Ferreira sur l’angle de la lucarne en fin de première mi-temps aurait pu permettre d’atteindre la pause sur un score moins lourd.

La seconde mi-temps reprend sans Maurice Pfau souffrant d’une douleur au tendon d’achille après un mauvais appui dans un des nombreux trous du terrain. Cinq minutes de jeu et Jordan Bruillot sur une action anodine tombe lourdement sur son avant-bras. L’examen visuel laisse peu de doute sur la gravité de la blessure : le diagnostic est confirmé une heure plus tard par le service des urgences de Mâcon, fracture avec déplacement. Ses coéquipiers sont forcément un peu sous le choc et les locaux, sans état d’âme en profitent pour corser l’addition.

Au courage, nos jeunes reviennent dans le match et petit à petit arrivent à poser leur jeu au milieu du terrain, se font plus pressants, se créent des occasions et Nathan Bonin réduit le score sur l’une d’entre elles. Ils fournissent globalement une bonne seconde mi-temps, faisant donc jeu égal au score ce qui prouve que la condition physique est là pour les 8 à 9 éléments que l’on retrouve régulièrement à tous les entraînements.

On peut regretter que, encore une fois l’équipe démarre son match au petit trot, se fait déborder d’entrée de match et se retrouve trop rapidement menée au score ; depuis le début de cette deuxième phase, l’équipe n’a jamais perdu une deuxième mi-temps et a toujours fini plus fort que ses adversaires ; lorsqu’elle arrivera à livrer deux mi-temps pleines, cette équipe sera difficile à battre.

L’encadrement ainsi que tous les joueurs souhaitent un bon courage à Jordan Bruillot et espèrent le retrouver avant la fin de la saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *