Souvenirs : quand l’USC montait à Paris soutenir le FCG

Il y a tout juste 20 ans, un samedi d’avril, le FC Gueugnon remportait la Coupe de la Ligue face au PSG. Un moment inoubliable, que notre dirigeant Philippe Pommier partage avec nous.

“C’était un 22 avril, un samedi, il y a 20 ans. L’USC avait affrété un bus pour aller assister à la finale de la Coupe de la Ligue entre Gueugnon et le Paris Saint-Germain au Stade de France. Je me souviens du long trajet et de l’enthousiasme qui montait à mesure que l’on approchait de la capitale et que l’on rejoignait beaucoup d’autres bus venus de toute la Bourgogne. Puis ce fut l’impatience, les bouchons retardant notre arrivée. Je me souviens des frissons que j’ai eus en entrant dans le stade où je venais pour la première fois et qui avait vu l’équipe de France remporter sa première Coupe du Monde deux ans plus tôt. Quelle ambiance ! Les fans des deux équipes qui se répondent, à ceux qui feront le plus de bruit. Je me souviens avoir tenté en vain d’apercevoir mon père, venu en train de Paray-le-Monial, dans la tribune au-dessus.

Je me souviens de ce match haletant et longtemps indécis où les « Forgerons », portés par les 20 000 supporters du virage bleu et jaune (je me dis qu’ils n’en ont jamais eu autant à Gueugnon) font douter les Parisiens avant de les faire craquer en 2e mi-temps. 1-0… 2-0 et ces dernières minutes interminables avant l’explosion de joie. Ce match, je me souviens l’avoir revu plusieurs fois au magnétoscope même longtemps après avec toujours la même émotion. Originaire de l’ouest du département, j’avais déjà assisté à quelques grands matches du FCG à Jean-Laville mais imaginer un tel exploit…

Le lendemain, on avait invité la famille à la maison pour un anniversaire. Je me souviens qu’on avait mis une nappe bleue et des serviettes jaunes et aussi que mon père m’avait dit combien il était heureux d’avoir été là.

Je me suis souvenu de ce match le 1er mai de l’année dernière quand le FC Gueugnon est venu à Cluny pour le huitième de finale de la Coupe de Bourgogne et, toutes proportions gardées, j’y ai trouvé quelques similitudes : un match de coupe, deux équipes de niveau différent, une grosse ambiance, un match à suspense… Mais cette fois-ci, la hiérarchie a été respectée malgré la belle opposition de nos Clunisois qui me rappelaient une autre équipe jaune et bleue … il y a 20 ans.”

 

Comme Philippe, n’hésitez pas, vous aussi, à vous replonger dans vos souvenirs et à les partager avec nous ! Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *