Le JSL – Football : Cluny retrouve des couleurs

Les Clunysois, relégués la saison dernière, affichent leurs ambitions pour la saison en cours. Les Clunysois ont semble-il pris le bon chemin pour envisager un retour rapide en Promotion de Ligue. Un niveau qu'ils n'auraient jamais dû quitter. La faute a un règlement qui stipule qu'en cas d'égalité de points, c'est le fair-play des équipes concernées qui décide qu'elle sera l'équipe reléguée. Tout ça et d'ores et déjà du passé. Aujourd'hui, l'US Cluny se reconstruit sur de nouvelles bases. Et le parcours de ce début de championnat, en promotion de district, comble d'aise Jérôme Ravat : « Il est vrai que nous avons pris un bon départ. Nous avons gardé le rythme de la promotion de ligue malgré la perte de cinq titulaires du groupe de l'an dernier ». Un effectif restreint L'entraîneur clunysois peut se reposer sur un groupe de qualité même si en terme de quantité, l'effectif risque d'être juste à long terme : "J'ai un groupe assez sein, bosseur et volontaire mais extrêmement jeune. Un effectif qui a les qualités de ses défauts. Une petite inquiétude demeure dans la perspective de la régularité des résultats jusqu'à la fin de saison" analyse Jérôme Ravat. Cependant, le coach local ne boude pas son plaisir de voir ses poulains en si bonne posture et envisage l'avenir avec sérénité : "La Montée c'est bien, mais on n'en fait pas une priorité dans l'absolu. Si l'opportunité se présente, on va la saisir, cela ne fait aucun doute". Il semblerait que l'US Cluny ait bien digéré cette relégation. Une situation qui doit permettre, au club cher au président Guy Bey de repartir sur de nouvelles ambitions. Jean-Luc Chanut Le Journal de Saône-et-Loire

Les Clunysois, relégués la saison dernière, affichent leurs ambitions pour la saison en cours.

Les Clunysois ont semble-il pris le bon chemin pour envisager un retour rapide en Promotion de Ligue. Un niveau qu’ils n’auraient jamais dû quitter. La faute a un règlement qui stipule qu’en cas d’égalité de points, c’est le fair-play des équipes concernées qui décide qu’elle sera l’équipe reléguée.
Tout ça et d’ores et déjà du passé. Aujourd’hui, l’US Cluny se reconstruit sur de nouvelles bases. Et le parcours de ce début de championnat, en promotion de district, comble d’aise Jérôme Ravat : « Il est vrai que nous avons pris un bon départ. Nous avons gardé le rythme de la promotion de ligue malgré la perte de cinq titulaires du groupe de l’an dernier ».

Un effectif restreint
L’entraîneur clunysois peut se reposer sur un groupe de qualité même si en terme de quantité, l’effectif risque d’être juste à long terme : « J’ai un groupe assez sein, bosseur et volontaire mais extrêmement jeune. Un effectif qui a les qualités de ses défauts. Une petite inquiétude demeure dans la perspective de la régularité des résultats jusqu’à la fin de saison » analyse Jérôme Ravat.
Cependant, le coach local ne boude pas son plaisir de voir ses poulains en si bonne posture et envisage l’avenir avec sérénité : « La Montée c’est bien, mais on n’en fait pas une priorité dans l’absolu. Si l’opportunité se présente, on va la saisir, cela ne fait aucun doute ».
Il semblerait que l’US Cluny ait bien digéré cette relégation. Une situation qui doit permettre, au club cher au président Guy Bey de repartir sur de nouvelles ambitions.

Jean-Luc Chanut
Le Journal de Saône-et-Loire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.