Protocole sanitaire depuis le 3 janvier

En raison de l’évolution de la situation sanitaire, le ministère des sports communique de nouvelles mesures sanitaires renforcées applicables entre le 3 et le 24 janvier 2022.

Avec la nouvelle année arrivent (malheureusement) de nouvelles contraintes pour faire face au Covid-19, dont on espère qu’il jouera là sa dernière saison ! Ces nouvelles mesures, dont le détail a été publié sur le site du ministère le 31 décembre, concernent tous les équipements sportifs intérieurs comme extérieurs, et sont donc applicables au stade Jean-Renaud, pour les matches comme pour les entraînements.

Les principaux points à retenir sont les suivants :

  • présentation obligatoire du Pass sanitaire (puis à partir du 15 janvier, et sous réserve de l’adoption des textes, du Pass vaccinal) pour accéder au stade à partir de 12 ans,
  • port du masque obligatoire à tout moment, y compris en extérieur, dans l’enceinte du stade, excepté au moment de la pratique sportive et de son encadrement effectif,
  • limitation du public à 5 000 personnes (de ce côté-là, on devrait être tranquille ;) !)
  • interdiction de la consommation d’aliments et de boissons dans les espaces sportifs (donc pas de buvette ni de goûter d’après-match).

Enfin (mais vous en avez l’habitude) les parents sont invités à ne pas emmener leurs enfants aux entraînements s’ils présentent des symptômes liés au Covid-19, ou si une personne de leur entourage (famille, école) est signalée comme malade, ainsi qu’à signaler aux éducateurs tout cas confirmé de Covid-19 chez les enfants fréquentant l’USC. Ces précautions s’imposent également aux joueurs ados et seniors, bien évidemment, qui doivent rester chez eux s’ils sont malades ou cas contact potentiel ou avéré.

Nous vous remercions de votre compréhension face à ces directives nationales qui, encore une fois, s’imposent à l’USC comme à tous les clubs sportifs du territoire. Nul doute que le soutien de tous, joueurs, parents, amis et supporters du club, nous permettra à nouveau de franchir cette nouvelle vague, en espérant qu’elle soit la dernière !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *